DRONE POUR CAGE A CACTEES -MICHEL ET SAMUEL BLAZY

Musique-Art visuel-Expo
Du 22/05/2022 au 06/11/2022
Le Vallon du Villaret - BAGNOLS-LES-BAINS - 48190 MONT LOZERE ET GOULET

" Mon travail a un rapport avec le vivant, pas avec la nature " s'exclame Michel BLAZY dans une interview.
Le drone est un genre musical minimaliste présentant peu de variations harmoniques.
Cette installation est la rencontre entre deux pratiques envisagées de façon expérimentale et à priori éloignées : le jardinage, et la lutherie. Elle réunit un jardin vertical en forme de cage où des cactées poussent sur des cordes et un instrument en forme de soufflet à flûtes géant. Chaque jour l'instrument actionné produit un son qui accompagne le rituel de l'arrosage

MICHEL BLAZY
Depuis ses études à la Villa Arson dans les années 90, l’artiste travaille avec des matériaux aussi bien organiques que chimiques, et s’intéresse à la beauté de la décomposition et aux possibilités poétiques du temps qui passe, car il laisse ces matériaux se détériorer ou se développer au cours de leurs présentations.
Jusqu’à présent, le répertoire de l’artiste comprend une grande forme de champignon faite entièrement de nouilles de soja, des sculptures faites de moitiés d’orange pressées, des peintures de purée de pommes de terre et de betteraves, des peintures de pizza et des sculptures de pâtes, ainsi qu’une grotte sculpturale sur laquelle des lentilles ont germé et poussé pendant la période d’exposition. En ouvrant l’environnement contrôlé du musée à l’imprévisibilité des processus naturels, en créant ainsi une expérience multi-sensorielle et en constante évolution à mesure que ces matériaux périssables, vivants changent physiquement, les installations de Blazy encouragent le public à repenser nos hypothèses sur la beauté esthétique.
Son travail est présent dans de nombreuses collections publiques dont le Musée national d’art moderne–Centre Pompidou, France ; le Museum of Old and New Art (MONA), Tasmanie ; le Musée d’art moderne de Paris, France ; le Nouveau Musée National de Monaco et une dizaine de fonds régionaux d’art contemporain en France (FRAC).
Alice OLLIER

SAMUEL BLAZY
" Multi-actif et passionné de son, aussi festif que sérieux, Samuel Blazy se définit avant tout comme un opérateur c’est-à-dire un personnage au centre de plusieurs activités mais concentré sur un objectif. A la fois DJ, programmateur, artiste, il peut aussi composer des morceaux, en produire, animer des émissions de radio, réaliser des vidéos, organiser des fêtes…. C’est dans cette optique qu’avec son collectif, Samuel Blazy a fondé une plateforme créative qui, tel un organisme vivant, évolue en rhizome et réunit entre autres le label de musique expérimentale « Promesses », le festival d’électro «Milieux », un studio d’enregistrement, des ateliers et organise toutes les conditions de sa survie. Nourri des écrits d’Hakim Bey qui a théorisé les TAZ (Zones d’Autonomie Temporaires) dans les années 90, Samuel Blazy cherche à s’affranchir le plus possible du système en place afin de créer une résistance au monde capitaliste en favorisant par exemple le « home made »."

Extrait Catalogue Beaux-Arts de Paris, Anaïd DEMIR, 2021

Visuel(s)
Contact(s)
Retour à la liste
Crédits photos Fond : Marveloz Pop festival 2018