Campagne d'écriture – Les Agricoles

Catherine Zambon, auteure de théâtre, a été accueillie en résidence dans 4 familles d'agriculteurs lozériens entre novembre 2011 et juillet 2012 à Altier, Grandrieu, Gabriac et Nasbinals ainsi que dans le Luberon.

Ce projet porté par Scènes Croisées de Lozère est né d'une envie partagée avec Catherine Zambon d'écrire un texte théâtral sur le monde agricole, d'interroger une image parfois péjorative de ce monde rural. Vivre auprès des agriculteurs s'est imposé naturellement, cette cohabitation permettant de travailler avec eux, de les côtoyer chaque jour, de s'imprégner de leur vie. Une immersion qui a permis à l'auteure de se nourrir de la terre, de l'animal, du lien que nous entretenons au vivant, mais aussi à la mort.

Cette présence a été l’occasion pour Scènes Croisées d'organiser des rencontres multiples avec l’auteure et ses créations ; lectures chez l'habitant, dans les villages, spectacle de l’auteur (les Inavouables), stage d'écriture, interventions dans les écoles du canton…
De cette expérience en immersion, de ces rencontres, en Lozère mais aussi en Luberon et Beaujolais, est né Les Agricoles, texte théâtral aujourd'hui édité chez Lansman. Il constitue un témoignage bouleversant et sensible de cette résidence d’auteure.
Depuis décembre 2013, la pièce est en répétition et sera jouée dans un dizaine de village de Lozère mais aussi en Luberon, à partir du 14 mars prochain.

La pièce sera interprétée par trois acteurs, une femme et deux hommes qui prêteront leur voix aux mots de l'auteure. Une pièce jouée au plus près du public, les yeux dans les yeux. « Une histoire de paysan, de terre, de paysages, de bêtes, d'élevage , de nourriture... »

Ce projet a été lauréat de l'appel à projet « En 2011, passez commande » initié par la SACD et le Syndeac. Il a reçu le soutien du Gal Gévaudan et du Gal Terres de vie dans le cadre du programme Leader.

Rencontre avec Nicolas Blanc, directeur des Scènes Croisées de Lozère, structure à l'origine du projet.

Tout d'abord des résidences chez des familles d'agriculteurs, ensuite des lectures, puis des résidences de création et aujourd'hui une pièce...

Comment est né ce projet ?

De la rencontre avec Catherine Zambon après un premier travail initié par Scènes croisées auprès des adolescents. A l'occasion d'une discussion elle nous a fait part de son envie d'écriture sur le monde agricole. C'est un secteur, qui en travaillant en Lozère, nous interpelle forcément et nous avions constaté qu'il y avait assez peu d'auteurs de théâtre qui s'étaient penchés sur le sujet. Ensemble, nous avons imaginé un projet global en direction de territoires assez éloignés du monde artistique et culturel.

Comment a t-il évolué ?

A chaque période de résidence de Catherine Zambon, nous avons multiplié les rencontres. Nous avons vu au fil des mois un intérêt croissant des habitants et des agriculteurs pour le projet. Nous espérons que la création de la pièce va fédérer un maximum de public et créer de la discussion et du débat. 

Quel avenir pour cette pièce hors département ?

Tout va se jouer à l'occasion de cette première série de représentations. Chaque fois que nous avons présenté ce projet il a suscité de l'intérêt auprès des professionnels d'autres structures culturelles. Il a été construit en partenariat avec la scène nationale de Cavaillon ce qui d'entrée permet d'élargir son audience. Nous espérons que le propos et sa théâtralité finiront de convaincre des structures de programmation similaires à Scènes croisées. 

Avec ce projet Scènes Croisées de Lozère devient structure de production, avez-vous l'intention de renouveler cette expérience ?

La production n'est pas notre mission première. C'est le contexte spécifique de ce projet lié notamment aux financements que nous avons pu obtenir qui nous a conduit à porter la production déléguée de cette pièce. C'est une première expérience dont il conviendra de faire le bilan dans quelques mois...

Rencontre avec Catherine Zambon, auteure et metteur en scène des Agricoles.

Cette pièce parle du monde agricole, du monde rural... comment est née l'envie d'écrire à ce sujet ?

Une partie de ma famille est du monde agricole. J'ai vu ce monde changer, être malmené de toute part. Les paysages se sont transformés. Les agriculteurs ont été de plus en plus soumis à diverses injonctions et normes pour produire davantage et autrement. L'industrialisation du vivant est apparue. Les hommes et les femmes travaillant la terre, élevant des animaux en ont été  bouleversés. Certains ne peuvent faire face. D'autres résistent magnifiquement. C'est cela que j'ai voulu interroger et porter à la scène. On parle peu du monde agricole sur nos scènes de théâtre.

Pourquoi avez-vous choisi la Lozère pour ce projet ?

Il s'agit d'abord de rencontre. La première a été celle avec Jean Pierre Kircher, des Scènes Croisées de Lozère. Il a cru en ce projet, a su convaincre pour qu'on m'accompagne dans cette idée d'immersion. Pas à pas, j'ai rencontré en Lozère des partenaires, des compagnes et compagnons de route. Il y a eu une évidence dès les premiers entretiens avec des éleveurs. J'étais à la bonne place. Le reste a été affaire de coups de cœurs, de vraies rencontres, d'instants d'amitié et de partages bouleversants. J'ai aussi rencontré des agriculteurs en Lubéron et en Beaujolais.

Cette pièce parle aussi et surtout de rencontres. Comment avez vous vécu cette immersion chez des agriculteurs lozériens ?

L'intensité de ce que j'ai vécu en Lozère est ma matière d'écriture. Les femmes et hommes rencontrés ici m'ont profondément enrichie. Les animaux que j'ai côtoyés aussi. Les paysages, la rudesse du climat ont leur part également dans ce voyage. J'ai vécu des moments de vrai bonheur. J'ai eu des instants de désarrois déconcertants. Tout cela fait que, peut-être, je ne suis, plus tout a fait la même.


Agenda Les Agricoles

  • Vendredi 14 mars 2014 Salle des fêtes de Grandrieu 20h30
  • Samedi 15 mars 2014 Salle polyvalente Langogne 20h30
  • Lundi 17 mars 2014 Salle des fêtes de Saint- Chély d'Apcher 20h30
  • Mardi 18 mars 2014 Nasbinals 20h30
  • Mercredi 19 mars 2014 Salle des fêtes de Saint Germain du Teil 20h30
  • Jeudi 20 mars 2014 Le Massegros 20h30
  • Mercredi 2 avril – Villefort - 20h30
  • Jeudi 3 avril - Vialas 20h30
  • Vendredi 4 avril – Mic Mac Sainte-Croix-Vallée-Française 20h30
  • Samedi 5 avril – Salle des fêtes de Langlade  20h30
Crédits photos Fond : Marie Velay - Cyrano sentait bon la lessive - Saison culturelle de Mende 2017