Nous qui habitons vos Ruines...

COMPAGNIE //INTERSTICES
Différents lieux
Théâtre
Dès 10 ans
Mardi 7 novembre 2017 Théâtre de Bagnols-les-Bains 20h30
Mercredi 8 novembre 2017 Théâtre la Forge du Charron à Villefort 20h30
Jeudi 9 novembre 2017 Ciné Théâtre de Saint Chély d'Apcher 20h00
Vendredi 10 novembre 2017 Maison du temps libre Vialas 20h30
Samedi 11 novembre 2017 Salle polyvalente de Saint- Etienne Vallée française 20h30
Mardi 14 novembre 2017 Salle des fêtes de Saint Germain du Teil 20h30
Mercredi 15 novembre 2017 Salle des fêtes de Langlade 20h30
Durée : 1h30
Tarif :
12 € - 9 € - 6 €

D’après Charles Fourier
Mise en scène - Marie Lamachère
Avec Laurélie Riffault, Michaël Hallouin et Damien Valero
Dramaturge et auteure - Barbara Métais-Chastanier
Scénographe - Delphine Brouard / Costumes - Linda Bocquel
Création Lumières - Franck Besson / Régie générale - Thierry Varenne

Partie des utopies de Charles Fourier, la compagnie Interstices vous présente maintenant l’aboutissement d’enquêtes menées sur des tentatives de vie en communauté et des expériences de vie réinventée dans des territoires ruraux (Lozère, Lodévois et Larzac, Picardie, Corrèze, …) : Nous qui habitons vos ruines.

Antoine, parisien, finit une thèse en philosophie politique sur Charles Fourier. Une vie toute tracée et ordonnée qu’il décide de quitter du jour au lendemain. Il achète un camion et se rend dans « la
France du vide » à la recherche de moyens de concrétiser les rêves irréels de Fourier. Au contact de nouvelles rencontres, il apprend peu à peu à réduire l’écart entre ses discours et ses actes… 

Comment vivre une vie juste dans un monde injuste ? C’est la question à  laquelle  tentent  de répondre  les  trois  personnages  de  la  pièce. En s’arrachant à la vie  qui  était  la  leur,  ils nous embarquent  dans un road-trip à la rencontre des utopistes d’hier et d’aujourd’hui. La pièce interroge le désir de transformation et nous permet d’en saisir toutes les dimensions : théoriques et politiques, désirantes, délirantes et oniriques. //Interstices travaille de pièce en pièce l’articulation en art et politique. Aiguillonnée par les idées de Charles Fourier, elle aborde cette fois-ci la question dans une perspective utopique. Fourier a conceptualisé, en 1830, des modèles de communautés régies  par les lois de l’attraction passionnée. Sa pensée fait écho aux questions contemporaines liées aux nouveaux modes d’agriculture, d’éducation ou d’habitat. Accompagnés par la dramaturge et autrice Barbara Métais-Chastanier, trois acteurs et la metteuse en scène ont mené une enquête d’un an sur les sentiers de l’utopie – en Lozère, Lodévois et Larzac, Picardie - sur tentatives de vie en communauté et expériences de vie réinventée. L’écriture de Nous qui habitons vos ruines s’est nourrie de ce processus. 

 

 Allez-y en bus avec Scènes Croisées de Lozère
Départ de Marvejols - Réservation 48 H avant - 04 66 65 75 75

Retour à la liste
Crédits photos Fond : Marie Velay - Cyrano sentait bon la lessive - Saison culturelle de Mende 2017