MONTE LE SONOTONE

MELISSA LAVEAUX / GEORGIO / EZPZ
Tarif :
Tarif normal : 18 € / réduit : 16 € / ultra réduit : 10 € - - - Tarif abonné TN : 14 € / TR 12 €

Monte le sonotone s’impose comme un événement phare pour la jeunesse au cœur de l’automne lozérien. Si l’édition 2018 était marquée par la découverte, celle de 2019 frappe fort en présentant des artistes confirmés de la scène française. Métissé, électronique, coloré, poétique,Monte le Sonotone revient avec plus que jamais l’envie de faire vibrer la ville de Mende !

MELISSA LAVEAUX
folk / blues / soul / créole

D’Haïti, elle est revenue avec des sons, des mélodies, des ambiances et des histoires de temps évanouis mais jamais révolus, et autant de couleurs d’un tableau qu’elle s’est sentie libre de composer. Et c’est bien ce dont il est question dans Radyo Siwèl. Une re-création à partir de bribes, de phrases, d’airs anciens, d’hymnes vaudous, assemblés comme un patchwork identitaire au gré de l’imaginaire de Mélissa. Libre de les draper de son énergie rock, de guitares nerveuses et profondes, et de leur donner vie sous le voile singulier de sa voix. En revenant sur le chemin parcouru par Mélissa Laveaux, on comprend que les racines peuvent libérer, quand on ne veut pas en rester prisonnier.

GEORGIO
rap

Après le succès de son précédent album « Héra », écoulé à 80 000 exemplaires et accompagné d’une tournée de 100 dates, un Olympia plein à craquer et tous les gros festivals, Georgio a pris son temps à l’écart des réseaux sociaux pour travailler la suite de son projet. Inspiré par son entourage, sa famille et ses amis, mais également par son quartier, Marx Dormoy à Paris, Georgio
parle d’amour, qu’il définit comme son moteur personnel. C’est un thème récurrent chez l’artiste notamment concernant son premier amour, Salomé, une femme qui revient de façon régulière dans ses textes, puis dans l’album, Héra, du nom de la déesse du mariage, un projet qui sonne comme un hymne à l’amour.

EZPZ
electro / hip-hop / world music

Le quatuor français EZPZ (prononcez « easy peasy»,les doigts dans le nez en anglais) insufflera son énergie hip-hop à la sauce balkanique en fin de soirée. Ces 4 francs-tireurs métissent  l’électro-swing et le hip-hop dans un genre à la fois moderne, rétro, très musical, fun et frais. Composé d’un rappeur aussi pêchu que déjanté, propulsé par un beatmaker amateur de scratchs oldies,d’un « guitar héro » et d’une clarinette sulfureuse, les EZPZ aiment briser les codes.Dans une ambiance jouissive et électrique c’est l’occasion de danser sur des rythmes survoltés.

Retour à la liste
Crédits photos Fond : Marveloz Pop festival 2018