Rencontre avec Jean-François Spricigo dans le cadre de l'événement La Maison dans le ciel

Cette année, Artelozera est heureuse de vous accueillir aux Boissets jusqu'à fin octobre.

Accompagnée des Scènes Croisées de Lozère, de La Nouvelle Dimension et Cinéco : l’art contemporain, le spectacle vivant, le cinéma vont se côtoyer dans une dynamique transversale au sein de l'ancien hameau caussenard pour pour le projet La Maison dans le ciel.

Attentifs à la dimension publique du lieu : le programme culturel sera ainsi ouvert aux initiatives et propositions locales.

Jean-François Spricigo - Réalisateur du film En silence je l’ai aimé -
19h / Présentation du film
20h / Repas partagé

« Le sentiment tragique de la vie traverse et soutient l’univers de Jean-François Spricigo. Non un tragique ostentatoire et démonstratif ; nous sommes loin chez lui des déclarations définitives sur la Vanité du monde et la contingence des choses et des êtres. Il ne démontre aucunement l’inutilité, n’en forme pas le concept, mais se place dans son champ, qui est celui de l’art. Il faut l’affirmer et l’oeuvre de Jean-François Spricigo le proclame, l’art est inutilité fondamentale. La photographie lui est aussi naturelle semble t-il que la faculté de voir et de respirer.
Les interstices du visible, « les portes d’ivoire et de corne » de l’imaginaire, les labyrinthes de la représentation, s’ouvrent devant lui comme des voies royales, non pour aller vers l’imaginaire, l’au-delà et l’imperceptible, mais pour les faire venir à nous, nous les offrir tels que jamais nous ne les aurions saisis. Etrange photographe, celui qui tournant son
objectif vers la perpétuelle et inquiétante mutité des choses, nous les montre non dans leur présence réelle, mais dans leur possible et sensible évanouissement. »

Extrait de La nuit sera noire et blanche par Anne Biroleau

 

Retour à la liste
Crédits photos Fond : Festival International du Film de Vébron