Ciné rando autour de La Rivière du Hibou de Robert Enrico (1962)

Une journée pour retourner sur les traces de "La Rivière du Hibou"

PROGRAMME

2 départs de randonnées possibles

  • 9H – à Florac depuis le parking de l’Oultre, accompagné par Florando. Prévoir pique-nique et vêtement adaptés > 23km / Dénivelé : 300m

S’inscrire : 06 07 61 47 38

  • 13H30 – à Cassagnas depuis l’Espace Stevenson accompagné par Les Randounaïres de Cassagnas. Prévoir vêtement adaptés > 4km / Dénivelé : 300m

S’inscrire : 06 83 88 79 93

Pour ceux qui ne souhaitent pas marcher !

  • 16H – retour sur le tournage de la rivière du hibou > Rendez-vous au Pont de Ribiès

[Parking signalé depuis la RN106, 1 km après Cassagnas en direction du col de Jalcreste > 5 min de marche]

Célébrations diverses en présence de la mairie de Cassgagnas et des associations partenaires.

  • 17H45 – Espace Stevenson

Projection du reportage réalisé par L’atelier des ados et Télédraille dans le cadre du projet  « C’est mon patrimoine »

  • 18H00 – Espace Stevenson

Projection de La Rivière du Hibou, de Robert Enrico

Suivi d’un échange autour d’un verre de l’amitié.

 

Infos & Réservation 06 74 29 70 81

lanouvelledimension@gmail.com
 

LA RIVIÈRE DU HIBOU

La Rivière du hibou (An Occurrence at Owl Creek Bridge) est un court métrage français de fiction (28 min, noir et blanc) réalisé par Robert Enrico en 1962. C’est l’adaptation d’une nouvelle de l’écrivain américain Ambrose Bierce (1842-1914), Ce qui se passa sur le pont de Owl Creek, extraite du recueil de nouvelles Morts Violentes (In the Midst of Life: Tales of Soldiers and Civilians – 1898).

  • Palme d’or du court métrage du festival de Cannes (1962)
  • Oscar du meilleur court-métrage de fiction (1964)

Ce court métrage a été réalisé dans les Cévennes à Cassagnas.

SYNOPSIS

Avril 1862, Guerre de Sécession

Alabama. Des soldats s’apprêtent à pendre un civil sur un pont ferroviaire, au-dessus d’une rivière. Au moment où il est jeté dans le vide, la corde casse, l’homme plonge dans l’eau et parvient à se détacher. Il échappe aux fusillades et s’enfuit à travers bois pour retrouver sa femme qui l’attend, amoureuse…

D’après un récit du grand romancier américain Ambrose Bierce, « An Occurrence at Owl Creek Bridge », un film multi-récompensé à travers le monde, devenu culte aux Etats-Unis grâce à la série « Twilight Zone ».

LE PROJET

Depuis 2 ans, La Nouvelle Dimension développe un projet valorisation de ce lieu patrimonial par le biais de l’image et du cinéma. Le pont de Ribiès, qui a servi de tournage au film de Robert Enrico existe toujours, sur la Mimente en amont de Cassagnas en Lozère. Il a été réparé et sécurisé par la mairie il y a quelques années. La végétation a poussé mais on reconnait tout de suite le lieu qui a servi de point de départ au film.

Afin de valoriser le lieu et de faire découvrir le film au public, une randonnée-cinéma est proposée au public avec plusieurs départs possibles et un retour vers l’ancienne gare de Cassagnas où se situe la salle des fêtes pour la projection du film.

Après la projection publique et gratuite, une rencontre avec le public sera proposée, animée par des adolescents et en présence de témoins du tournages et d’élus de la région.


REPORTAGE SUR LES TRACES DE LA RIVIÈRE DU HIBOU

Un groupe d’adolescents réalise depuis la fin de l’été 2019 un court-métrage en docu-fiction afin de montrer la préparation, l’animation et la valorisation proposée dans le cadre de ce projet.

Ils ont retrouvé la trace de plusieurs témoins du tournage du film (figurants, techniciens ou élus locaux) et ont capté leurs témoignages afin de garder le souvenir de ce film tourné il y a 63 ans.

Le film, d’une durée d’environ 10-12 minutes est entièrement écrit et réalisé par un groupe d’adolescents âgés de 10 à 17 ans. Il sera projeté en introduction d’une émission de la projection du film de Robert Enrico.

Organisation :

 

Retour à la liste
Crédits photos Fond : Festival 48 images secondes 2019 - La Nouvelle Dimension