Corps de bois

Cie Daraomaï
Différents lieux
Art de rue Cirque
Tout public dès 4 ans
Jeudi 11 janvier 2018 Salle des fêtes de Saint Germain du Teil 20h30
Vendredi 12 janvier 2018 Salle des fêtes du Malzieu 20h30
Samedi 13 janvier 2018 Maison du Mont Lozère - Le Pont de Montvert 20h30
Dimanche 14 janvier 2018 Salle polyvalente Langogne 17h00
Mardi 16 janvier 2018 Théâtre de Bagnols-les-Bains 20h30
Mercredi 17 janvier 2018 Salle des fêtes Saint Etienne du Valdonnez 20h30
Vendredi 19 janvier 2018 Théâtre la Forge du Charron à Villefort 20h30
Samedi 20 janvier 2018 Le Piboulio à Sainte-Croix-Vallée-Française 20h30
Durée : 55 mn
Tarif :
12€ / 9€ / 6€

Que représente le corps dans notre société ? Quelle perception les valides ont-ils du corps handicapé, accidenté ? C’est la question qu’aborde avec optimisme la compagnie Daraomaï dans  Corps de Bois avec David Soubies et Agnès Fustagueras. Confrontés aux déséquilibres, à la chute, à l’échec, ils exposent leurs fragilités : « Dans cette création, au-delà du handicap, nous parlons de ténacité, de force de vivre et de capacité à se relever, de la vieillesse aussi quand elle doit compter avec des fonctions altérées par l’âge. Nous donnons à voir des corps incontrôlables qui évoluent dans un quotidien semé d’embûches, où aucune action ne peut être exécutée normalement ». Sur une scène ronde, le mât chinois représente la canne, la béquille ; il symbolise aussi l’envie de monter, de vivre, de passer les épreuves. La scénographie très épurée valorise un spectacle léger, poétique et burlesque, à l’image de « TiraVol » et « L’instant K », accueilli à Langogne. pour la saison 2015. Une mise en scène élaborée avec le concours de Nicolas Ramond, qui a travaillé sur le handicap notamment avec Annette, l’histoire d’une enfant pas comme les autres. Dans cet univers décalé et burlesque, même l'acrobatie est absurde.

 

Retour à la liste
Crédits photos Fond : Marveloz'pop Festival 2016