Pas d'Histoire sans les femmes : des personnalités qui ont marqué la Lozère

Du 06/03/2018 au 31/12/2018
Lieu : Archives Départementales

La date du 8 mars, Journée internationale des femmes est maintenant bien connue. Et afin de leur rendre hommage, une nouvelle exposition itinérante, intitulée Pas d'Histoire sans les femmes : des personnalités qui ont marqué la Lozère,est présentée, du 6 mars au 31 décembre 2018, aux  Archives départementales de la Lozère, avenue du Père Coudrin à Mende.

Un choix draconien a tout de même permis de sélectionner 19 femmes, issues du Moyen Âge jusqu'à l'époque contemporaine, neuf siècles durant. Chacune dans des domaines aussi divers que la politique, l'économie, le social, l'éducation, la religion, l'art… est sortie de l'ombre, demeurant à jamais dans la mémoire des lozériens pour avoir accompli, au cours de sa vie, une action qui a marqué l'histoire locale.

Je citerai, par exemple, dans cet article, deux personnalités bien connues des Lozériennes et Lozériens, comme Janine MAURIN, épouse BRAGER (1924-2011), qui devient la présidente nationale de la Jeunesse agricole catholique. En 1963, elle fonde la Coopérative des artisans et paysans de Lozère, puis, en 1978, Lou Grel, le Groupement rural d'expression lozérienne.
Janine DUPRET, épouse BARDOU (1927-2008) ; agent d'assurance à Chanac, elle est tour à tour conseillère municipale, maire de la commune, conseillère générale et présidente du Conseil général, et enfin sénatrice. Femme intelligente, volontaire, sensible, elle fut très dévouée pour le département qui l'avait adoptée.

En remontant également un peu dans le temps, évoquons l'histoire tragique de deux sœurs, Marthe (1919-1941) et Pierrette DUPEYRON (1921-1941), mortes dans la neige, en pleine tourmente, victimes du devoir pour avoir voulu regagner l'école de La Vayssière, commune des Bondons, où Marthe était institutrice.

Un autre personnage, Émérantienne DE GAUDIN DE LAGRANGE (1904-1994), résistante de la première heure, œuvre à la Libération, pour implanter en Lozère un parti démocrate-chrétien, le Mouvement républicain populaire, puis le Rassemblement du peuple français du général de Gaulle. Elle est, jusque dans les années 1980, la seule femme à être en position éligible lors d'élections nationales en Lozère.

Comment ne pas être sensible à l'obstination et à la la fougue de cette femme, Marie de Crussol, pourtant lourdes de conséquences, qui, au début des guerres de religion a décidé de venger son époux assassiné lors de la saint Barthélémy (24 août 1572).

Mais arrêtons là les descriptifs succincts. Venez nombreux(ses) aux Archives de la Lozère, découvrir ces 19 portraits de personnalités… parmi des centaines de femmes inconnues ou reconnues tout au long de l'histoire de notre département.



Retour à la liste
Crédits photos Fond : Rupture au Mont-Blanc- Claudine Georget